Le G7 de Biarritz est l’occasion de montrer les démarches de la France dans les enjeux environnementaux. La question écologique est présentée comme un enjeu majeur du G7, dont les membres ont prévu de respecter les Accords de Paris, notamment en limitant la hausse de la température. Alors quoi de mieux que de fournir la ville de Biarritz (64) de 200 vélos qui fonctionnent à l’hydrogène !  

En effet Engie Cofely a passé commande de 200 modèles des ces vélos à hydrogène à la Start-Up basque Pragma industries pour mettre en avant leur solution de déplacement durant le sommet mondial des sept plus grandes puissances du monde. Cette opération représente un coup de 1.4 millions d’euros pour Engie Cofely afin de proposer des solutions de transports innovantes et écologiques en plus des bus déjà disponibles. Ces vélos révolutionnaires avaient été présentés lors du salon VivaTech 2019. Les vélos à hydrogène sont dotés d’une autonomie de 100 à 150 km et sont rechargeables en moins de 3 minutes !

Durant le G7, les vélos à hydrogènes seront destinés des journalistes accrédités. L’objectif de cette action est de mettre en avant le savoir faire français et plus précisément biarrot. Fort de cette médiatisation, la filiale française espère que cette initiative leur donnera de la visibilité pour s’attaquer à un marché plus international. « C’est pour Pragma industries un coup d’accélérateur certains mais c’est aussi une façon de médiatiser l’hydrogène comme vecteur d’énergie « , s’est réjouit Pierre Forté, PDG de Pragma industries. C’est à Biarritz que l’entrepreneur et ses 10 salariés ont mis au point un vélo électronique fonctionnant à l’hydrogène, qui, en plus d’être écologiquement plus propre que l’électricité, offre des performances inégalées.

Cependant les vélos à hydrogènes sont encore très peu abordables … Il est vendu au prix de 7 500 euros et sera, à l’avenir, disponible à la location.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici