Gruppetto cyclisme : qu’est ce donc ?

On a beau voir les batailles des leaders dans les étapes de montagne, à l’arrière du peloton c’est une tout autre histoire, notamment pour les sprinters. On a alors l’habitude d’entendre parler du Gruppetto du peloton qui se livre un duel intense avec les barrières horaires que fixent les plus rapides de l’étape. Explication de l’origine du Gruppetto dans le cyclisme.

Définition du Gruppetto cyclisme

Lexicalement, le gruppetto vient de l’italien qui désigne un « petit groupe ». En cyclisme, le gruppetto prend tout son sens dès lors que l’on a un rassemblement de coureurs qui s’effectue naturellement dans les cols à l’arrière du peloton. Le gruppetto dans le cyclisme est composé en grande majorité par les sprinters qui ont des morphologies difficiles à tirer en montagne. Le gruppetto en cyclisme c’est donc l’autobus du peloton qui permet au coureurs les plus lents en montagne de rouler ensemble et d’optimiser leur économie d’énergie et leur chances d’arriver dans les délais.

Délais : les enjeux du Gruppetto

Dans chaque étapes de grands tours (Tour de France, Vuelta ou Giro) les coureurs doivent respecter un temps maximum imparti pour terminer leur étapes. Le délai est calculé en fonction du temps du gagnant de l’étape. Plus l’étape est difficile plus le facteur de temps est important pour laisser la plus grande chance au Gruppetto de rallier l’arrivée de l’étape dans les délais. Si un coureur arrive hors délais, il est alors disqualifié du Tour et doit abandonner son équipe.

La loi du Gruppetto

N’allez pas croire que le Gruppetto dans le cyclisme est un rassemblement de coureurs lents en montagne désorganisé, bien au contraire. Le Gruppetto a son patron (généralement un sprinter) qui va désigner la formation de ce groupe au cours de l’étape de montagne. Sur une étape fortement accidentée, l’idéal est de tenir une grosse moitié d’étape et de passer au moins un col. Quand il estime le moment venu, un coureur crie « gruppetto, gruppetto » dans le fond du peloton. Le signal pour former « l’autobus ».

Le Gruppetto respecte un tempo également très stricte pour rallier l’arrivée avant la fin des délais. Le Gruppetto étant composé essentiellement de coureurs moins à l’aise en montagne il suit donc le tempo suivant : au train dans les montée, à bloc sur le plat et full gaz dans les descentes pour récupérer un maximum de temps. Les relais sont assurés par les habitués du Gruppetto pour rester dans les délais. L’aide y est souvent la bienvenue et la camaraderie de ce groupe y est surement meilleure qu’à l’avant du peloton.

Attention aux non habitués du Gruppetto dans le cyclisme qui voudraient se la jouer grand sauveur en accélérant le tempo pour combler le retard et rentrer dans les délais. Il est arrivé qu’en opérant de la sorte certains sprinters soient lâchés et mis hors course car le tempo n’était pas régulier. Il arrive parfois aussi au sein du Gruppetto dans le cyclisme que certains tentent des coup bas pour volontairement mettre hors course des sprinters et s’ouvrir les portes d’une future victoire sur les Champs-Elysées notamment.

- COMMENT CHOISIR SON VELO -Guide vélo
- COMMENT CHOISIR SON VELO -spot_img

ARTICLES RECENTS